Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 20:20

Je vous avez parlé dans mon article précédent du phénomène Miniville, que m'avait fait découvrir mon neveu Samuel en janvier dernier. C'est un jeu en ligne lancé il y a moins d'un an par Motion Twin (il y a 291 jours précisement, à la date de cet article) dont le but est de développer des cités, depuis un cabanon perdu dans la campagne jusqu'à des mégalopoles tentaculaires qui étendent leur bitume et leur béton sur plusieurs écrans. Le jeu a déjà rencontré un très franc succès puisque plus de 1,5 millions de villes ont été crées jusque là ! Un véritable phénomène de société, donc, et qui permet de faire pas mal de pub à leurs concepteurs (la preuve, je suis en train d'en faire, là ).


C'est finalement d'autant plus étonnant que le concept est extrêmement simple, il n'y a que très peu de contrôle possible sur une ville. Tout se fait en dosant avec soin 6 ingrédients : la population, l'industrie, les transports, la sécurité, l'environnement et les commerces. Tous ces ingrédients ne sont pas disponibles tout de suite. Initialement, vous n'avez que la possibilité d'augmenter la population, mais les autres actions se débloquent au fur et à mesure que votre population se développe. Mis à part ces 6 leviers d'action, vous n'avez aucune autre possibilité d'agir sur la ville ! Il n'est pas possible par exemple de placer les bâtiments, de construire les routes comme vous le souhaitez, de gérer finement toutes sortes de ressources. Contrairement à un Sim City qui joue la carte d'une stratégie assez complexe, et qui par la même est assez "élitiste", Miniville est en fait un jeu extrêmement simple, au concept très dépouillé, et c'est probablement ce qui en fait le succès. C'est une sorte de tamagotchi urbain, que l'on regarde évoluer presque tout seul, en ayant très peu de moyen d'action.

Une part importante du concept est qu'il n'est possible d'augmenter l'un des 6 ingrédients qu'une seule fois par jour, en se rendant sur l'une des 6 pages web correspondant aux 6 ingrédients sur lesquels on veut agir. Par exemple, pour la ville Nexville, on utilisera les liens suivants :

Augmenter la population : http://nexville.miniville.fr
Augmenter l'industrie : http://nexville.miniville.fr/ind
Augmenter les transports : http://nexville.miniville.fr/tra
Augmenter la sécurité : http://nexville.miniville.fr/sec
Augmenter l'environnement : http://nexville.miniville.fr/env
Augmenter les commerces : http://nexville.miniville.fr/com

Et c'est là que les concepteurs de Miniville ont fait très fort : chaque ville est classée en fonction de sa richesse, et le but des joueurs est d'améliorer sans cesse leur classement. Etant donné qu'il n'est possible de voter qu'une fois par jour pour l'un des 6 ingrédients d'une ville, des communautés de joueurs se sont constituées pour s'entraider, voter pour les villes des autres afin de faire progresser ensemble beaucoup plus vite leurs stats. Des clans se sont crées, des forums très actifs réunissent les très nombreux accros de ce jeu, des bulletins municipaux permettent d'échanger des messages sur chaque ville, c'est très sympathique. Mais il y a aussi une face sombre, Antiville, qui permet de signer des pétitions afin d'envoyer des missiles sur des villes lorsque le nombre requis de signatures est atteint. Bref, les victimes sont les villes en tête du classement... et celles de vos ennemis personnels !


Bon, voilà pour le décor. Si je vous parle de Miniville, ce n'est pas parce que je suis tombé dans cette drogue virtuelle, contrairement à plusieurs centaines de milliers d'internautes qui suivent quotidiennement l'évolution de leurs villes. Et attention, ce n'est pas forcément un jeu pour gamin, car on rencontre des joueurs de tous âges sur les forums consacrés à Miniville, et même quelques grands pères et grands mères !

Non, si je vous en parle, c'est que j'ai commencé le développement d'un petit utilitaire sur Nintendo DS, pompeusement appelé Miniville DS Manager, qui permet de suivre à tout moment l'évolution de votre Miniville et de celles des autres, de voter quotidiennement pour l'un des 6 ingrédients d'une ville, de consulter son bulletin municipal, d'envoyer une signature antiville, le tout sans devoir pour cela aller devant un ordinateur. L'idée est de pouvoir faire toutes ces actions n'importe où, que ce soit dans la rue, à l'école, au boulot, dans un resto, pour peu qu'il y ait du WiFi. La consultation et les différentes opérations se font alors en quelques secondes, sans être obligé d'attendre qu'un ordinateur démarre ou que votre petite soeur (ou vos grands parents, du coup) lâche le PC.
Je signale que tous les graphismes sont la propriété de Motion Twin (plus un dessin de Matt Groening), j'ai tout honteusement rippé de leur site web, mais il fallait à mon avis conserver la même charte graphique pour que les joueurs s'y retrouvent .



Pourquoi donc un tel truc, vont se demander certains ? Et bien cet utilitaire se destine à ceux qui veulent à tout moment connaître l'état de leur ville, ceux qui ne peuvent pas la quitter des yeux, et qui sont donc déjà bien accros. Cet utilitaire va en quelque sorte les libérer, car ils ne seront plus obligés de rester scotchés chez eux devant l'écran de l'ordinateur. Ils vont pouvoir ressortir, aller voir des copains, la DS dans la poche leur dira de temps à autres comment va leur ville .
Mais cet utilitaire se destine aussi à ceux qui veulent aller très vite, connaitre leurs stats en un clin d'oeil, voter facilement pour une liste de villes favorites, sans toutes les contraintes de l'ordinateur (être chez soi, l'ordinateur doit être dispo, lenteur de l'allumage, etc.).


Bref, voici la version 0.1 de Miniville DS Manager après quelques jours de développement. Il est possible pour le moment de consulter les stats d'une ville quelconque, de gérer une liste de villes favorites, d'agir sur les 6 ingrédients, d'envoyer une signature antiville (fonction cachée, à vous de la trouver). Il n'est pas encore possible de voir le classement, le bulletin municipal ou la carte, mais ça viendra dans les versions suivantes. A savoir que motion Twin a par la suite lancé MyMiniCity, qui s'étend au monde entier. Les prochaines versions de Miniville DS Manager permettront aussi la gestion des minicity.


 Télécharger Miniville DS Manager v0.1 (1.23 Mo)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sophie 11/12/2016 18:31

Ça existe aussi pour MyToilet ?

http://sophie.mytoilet.net

M009 31/10/2008 09:29

VOUS VOULEZ VOIR UNE SUPERBE VILLE ELLE EST UNIQUE !!!!!!
Aller sur miniville.
taper marseille 009 puis cilquer

M009 31/10/2008 09:27

Venez voir cette ville :
http://marseille-009.miniville.fr/
A+

androide 14/04/2008 16:09

Miniville ? Mais comme c'est chiant ce truc. Y a rien à y faire sauf d'aller polluer les forums pour que des péquins viennent visiter votre stupide ville et fassent ainsi grimper votre popularité.

Stravingo 20/04/2008 23:26


Effectivement, il y a de vrai passionnés de ce jeu et ça se traduit souvent par du spam sur les forums. Mais ce côté "interaction sociale" (un peu forcé) fait parti de l'intérêt du jeu, qui manque
par ailleurs un peu de leviers d'action. Si j'avais bossé sur le projet Miniville, je crois que j'aurai rajouté quelques éléments au concept afin de donner un petit plus au niveau du contrôle de
l'évolution de la ville.